Affaire01.vl2

25 09 2013

Les Litiges dans Les Litiges avec l'Administration alerte853 Mal-être au Travail – Episode 2

Suite des affaires mentionnées dans l’épisode 1 (article précédent)

Le mal-être continu. Les agents concernés souffrent d’un sentiment de « laisser pour contre » dans leurs démarches. Tout a été fait par les deux collègues afin que soient prises en considération et enfin reconnues par l’administration locale, les attaques qu’ils ont subi depuis plus d’un an. Mais rien n’y fait, l’administration reste sur sa position de protection des hiérarchies concernées, en faisant une complète abstraction de la souffrance des agents.

Voici les suites des deux affaires :

Les agents ont utilisé leur droit de protection redevable à tous les fonctionnaires, concernant les conditions d’hygiène et de sécurité de nature à préserver leur santé et leur intégrité physique durant leur travail. Dans cette perspective, ils ont effectué une demande de protection fonctionnelle à l’administration de Montivilliers.

Par cette action officielle, les agents demandent l’engagement des obligations de l’administration sur la prévention, l’assistance juridique et la réparation des préjudices.

La prévention

L’administration doit prévenir les attaques contre ses agents et leur apporter son soutien .

Lorsqu’elle a connaissance d’attaques imminentes ou en cours à l’égard d’un agent, elle doit mettre en œuvre les moyens nécessaires pour les éviter ou les faire cesser (par exemple, changer le numéro de téléphone professionnel de l’agent, lui proposer un changement d’affectation, lui signifier son soutien par courrier, lors d’un entretien, par un communiqué, …, intervenir auprès de l’auteur des attaques, …).

L’assistance juridique

L’administration doit apporter aux agents l’assistance juridique dont ils ont besoin dans le cadre des procédures judiciaires qu’ils ont eux-mêmes engagées ou dont ils font l’objet.

La réparation des préjudices

L’administration doit réparer les préjudices subis par les agents avant même toute action en justice contre l’auteur des faits.

Les suites apportées aux demandes de protections 

L’administration locale a répondu aux demandes des agents (courriers officiels). Il va sans dire que les réponses apportées ne vont pas du tout dans le sens des agents.

Pour le cas de Christelle, la décision a été prise de la « virer » du service où elle travaillait pourtant depuis près de 20 ans sans jamais avoir eu aucun problème jusqu’à l’arrivée de certaines personnes. Elle a donc subi l’obligation d’une affectation dans un nouveau service, avec obligation de reprise du travail au 1er juillet 2013. La raison évoquée: « c’est pour son bien, pour la protéger… !! ». L’administration locale s’est même permis de lui confirmer que rien ne lui était reproché sur ses missions professionnelles et son travail effectué. Mais alors, où est le problème qui nécessite un transfert de service puisque aucun reproche ne lui est fait. Cette décision, imposée à l’agent malgré son désaccord, ne peut que renforcer son sentiment de mal-être et l’enfoncer encore un peu plus vers le bas.

Pour le cas de Ludovic, le courrier de réponse de la mairie n’est guère mieux. Les arguments présentés par l’agent sont totalement contestés et beaucoup de reproches y sont notifiés. Tout est mélangé entre la vie personnelle de l’agent, les missions professionnelles et les actes de représentativité syndicale. Pour finir, la solution apportée par l’administration est : « Nous sommes à votre disposition pour un éventuel changement de service… ».

Voilà toute la mentalité de notre si belle administration sociale sur qui, nous, agents du bas de l’échelle pouvont compter pour nous soutenir ! On préfère supprimer les agents en difficulté plutôt que de résoudre les problèmes à la source. Ils n’ont pas encore compris (ou préfère mettre des oeillères) quant agissant de la sorte, ils cautionnent les actes malveillants effectués par les acteurs des faits reprochés. Ces personnages oeuvreront toujours dans le sens du mal-être des agents. C’est dans leur nature, ils l’ont toujours fait et continuerons puisqu’ils sont couverts.

Donc vous l’avez bien compris, si vous souffrez de violences au travail et que vous êtes en situation mal-être, et bien partez ! Et l’administration vous aidera à partir !

Concernant les deux affaires pré-citées, cela va de soi que nous n’en resterons pas là. A l’évidence, nous n’avons plus aucun soutien ou action de l’administration locale à attendre. Ce n’est pas faute d’avoir essayé par divers moyens de communications ou conciliations. Nous avons même présenté une pétition de soutien pour Christelle. Cette pétition demande l’abandon de toutes les démarches et agissements sur Christelle, en vue de la faire « Craquer » engendrant ainsi un mal-être psychologique important et néfaste pour sa santé. Celle-ci a été signée par une trentaine d’agents du service, constatant les mauvaises ambiances persistantes dans le service. Si vous vous voulez offrir votre soutien à Christelle et montrer ainsi votre désaccord sur ce type d’agissements, contactez-nous pour signer la pétition. Un représentant CGT se déplacera sur votre lieu de travail.

Conclusions : Les actions locales ne débouchant plus sur aucune solution, ces affaires sont donc portées au niveau départemental. Des plaintes pénales et Tribunal administratif sont envisagées. Nous irons au bout de ces affaires afin que les auteurs de violences au travail, soient punis à la hauteur de leurs méfaits.

Nous vous informerons des suites apportées à ces affaires.

Affaire01.vl2 dans . 74045396-150x150

Pour les agents de la mairie de Montivilliers, du moins ceux qui ont la chance de bénéficier d’un accès au serveur commun de la ville, vous avez la possibilité de consulter en accès libre les comptes rendus sur le serveur Commun, par le biais de votre ordinateur de bureau.

« Commun\Qualite – Organisation – Sécurité\SECURITE\C.H.S\Compte-rendus de CHS\ »

mains2018 dans .Le dernier compte-rendu du CHS datant de 30 mai 2013 est en ligne sur le serveur (voir précisions d’accès ci-dessus). Vous pourrez y consulter, un point sur ces affaires ainsi que les courriers de réponse du syndicat et de Christelle envers le responsable de service suite à ses déclarations lors du CHS du 8 février 2013.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




AS Lycée Robert Garnier |
La Foulée du Pinot |
Association de Défense des ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES RANDOS DE POINT DE CHUT...
| Orne Sénégazelle
| thommas